Le concasseur travaille en toute discretion. Priere de ne pas deranger

18-12-2018

Le godet concasseur  MB-C50 au travail à l’intérieur d’un édifice de la Bavière

À Munich, au 45 rue Franziskane, des personnes se sont enfuies pendant la guerre pour s'abriter dans les bâtiments voisins, s'échappant par des tunnels souterrains, pour ne pas avoir à sortir dans la rue et risquer d'être arrêtées. Il semble même que la construction de certains tunnels souterrains remontent aux années 1700.

Aujourd'hui, les galeries et les tunnels sont toujours là, mais au-dessus d'eux sont nés des bâtiments modernes, des maisons, des magasins, qu'il faut parfois agrandir pour accueillir de nouveaux locataires ou de nouvelles entreprises.

Mais dans les centres villes, il est très difficile d’agrandir les bâtiments vers l’extérieur (rues, parkings, trottoirs, bref, peu d’espace), et pour cela la plupart des travaux se font à l’intérieur des cours.

C’est ce qui s'est passé au numéro 45, où la société allemande Stöger Baggebetrieb, spécialisée dans la restructuration civile, est intervenue pour construire une nouvelle partie du bâtiment, en démolissant une partie de la cour intérieure pour construire les nouvelles fondations.

Le plus grand défi consistait à gérer le chantier de construction en toute sécurité, le plus vite possible et sans déranger les habitants du bâtiment. Les problèmes à résoudre étaient multiples : faire circuler les engins de chantier, de petite dimension évidemment - par le portail d’entrée de la cour.  Ne pas produire trop de poussière, ni trop de bruit, ni trop de vibrations. Gérer le matériel de démolition des excavations. Tout faire en peu de temps et sans coûts excessifs. En bref, efficacité maximale, moins de gaspillage.

Comment?

Gestion logistique et sécurité du chantier

Au numéro 45, l’entrée de la cour est petite et la cour elle-même est étroite. La seule machine en fonctionnement capable d'entrer sans problème était une mini-pelle Caterpillar de 5 tonnes pour effectuer les opérations d'excavation. Rien d’autre ne passait.

Et ensuite? Que faire avec les matériaux inertes?
La seule solution était de charger sur de petites fourgonnettes et de les déposer dans un centre de recyclage, puis ramener le matériau concassé dans le chantier et remplir progressivement les excavations pour les nouvelles fondations.

Mais combien de fourgonnettes sont nécessaires pour sortir le matériel et le ramener à l'intérieur? Combien de temps ? A quel coûts?
Pratiquement un travail infini et très coûteux, mais aussi compliqué, en tenant compte des limitations de la circulation dans de nombreux centres villes et des inconvénients que provoque le passage continu des camions.

La solution? 

Installer le concasseur MB-C50 sur la pelle Cat et effectuer tous les travaux nécessaires dans la cour. En toute sécurité, le godet concasseur est manœuvré directement depuis la cabine de la pelle. Dans un espace réduit, le godet concasseur MB recueillent les matériaux inertes en le concassant directement sur place, c’est le seul bras du porteur qui bouge en restant simplement où il se trouve.

Par conséquent, les frais de transport du matériel sont éliminés et le passage de fourgonnettes ou de camions est évité. Entre autres choses, l’opérateur lui-même peut modifier la taille du matériau directement sur le chantier en quelques minutes, sans faire appel à un atelier spécialisé.

Aucun frais de transport pour le godet concasseur MB-C50 car il peut arriver sur site directement installé sur la machine avec laquelle il travaille. Et par le portail d’entrée bas et étroit, il y passe, il est petit et compact.

Ne pas déranger les locataires de l'immeuble et respecter l'environnement

Qui voudrait avoir un chantier sous la fenêtre de la maison? Personne. Le bruit et la poussière dérangent et sont aussi nocifs pour l'environnement. Et les vibrations peuvent compromettre la structure des bâtiments eux-mêmes.

Le godet concasseur MB-C50 est équipé d'un brumisateur pour l'élimination de la poussière, produit peu de bruit par rapport aux moyens de broyage traditionnels, crée peu de vibrations pour la machine en fonctionnement et aucune pour les bâtiments.

Donc, moins de moyens de déplacement, moins de pollution, même de bruit. La réutilisation des matériaux extraits sur site signifie moins de coûts et moins de pollution. Et c’est ainsi que les déchets de démolition deviennent une ressource productive sur le chantier: pour remplir les fondations de la nouvelle construction, mais aussi les excavations des canalisations, de la chaussée, des jardins comme éléments de décoration. Et s'il ne trouve pas d'opportunités d'utilisation sur le chantier, il devient une ressource commerciale: il peut être vendu à d'autres entreprises.

Prière de ne pas déranger. Hommes au travail
Produits associés